Guide pour identifier les insectes

Comment identifier les différents insectes ? Une fourmi, tout le monde sait à quoi ça ressemble. Mais qu’est-ce qui fait que c’est autant un insecte qu’un criquet ou qu’une coccinelle ? Comment reconnaître un insecte ? Avec ce guide, vous aurez les clés en main pour savoir comment procéder afin de bien identifier un insecte !

Sommaire

En connaître toujours plus sur les insectes

Un insecte, qu’il s’agisse d’un criquet, d’une fourmi ou d’un scarabée, est toujours composé de 3 grandes parties : la tête, le thorax, et l’abdomen. Sur la tête, on trouve toujours les deux antennes, qui leur donnent à la fois leur sens du toucher et celui de l’odorat.

Les ordres d'insectes

Les insectes reniflent grâce à leurs antennes ! Ces deux sens sont généralement ceux qu’ils utilisent le plus.

 

Toujours sur la tête, on trouve bien entendu les yeux et la bouche, qui peut prendre des formes très différentes en fonction de la petite bête.

 

Juste derrière la tête, le thorax est la partie qui porte les ailes et les pattes des insectes.

 

Si les insectes ont toujours 6 pattes (c’est ce qui fait que les araignées et les scorpions n’en sont pas, car ils possèdent 8 pattes), ils peuvent en revanche avoir soit zéro, soit deux, soit même quatre ailes, qui ont souvent des rôles très variés.

 

Il en est de même pour d’autres, comme les peu agréables moustiques, l’une des paires d’ailes leur sert à se stabiliser en vol. Leurs ailes peuvent leur servir à chanter, voire à se protéger !

 

Chez la coccinelle, la carapace est en réalité une paire d’ailes dures, qui sert à cacher ses ailes souples plus fragiles.

 

Enfin, l’abdomen est la partie qui contient l’appareil digestif, le cœur, les organes reproducteurs et parfois, le dard.

Les questions les plus fréquentes pour identifier les insectes

Comment identifier un insecte chez soi ?

Il peut être assez courant d’être confronté à la présence d’insectes dans son logement. Si certains sont inoffensifs ou simplement de passage, d’autres sont susceptibles de représenter des risques sanitaires.

 

De plus, certaines espèces possèdent la faculté de proliférer très rapidement tout en véhiculant des maladies.

 

Dans tous les cas, il convient de procéder à l’identification de l’insecte en question afin de savoir quelles sont les mesures adéquates à prendre. Ceci n’est pas une tâche facile, car identifier un insecte est une opération délicate.

 

Cela est néanmoins possible, tout en gardant à l’esprit qu’il est toujours préférable de faire appel à un exterminateur.

Les mites
Les insectes rampants

Comment caractériser simplement les insectes rampants ?

Ces insectes sont des adeptes des lieux chauds ou pourvus d’humidité. Leur taille peut varier et être comprise entre dix et quarante millimètres.

 

La coquerelle, aussi appelée blatte, est un insecte de maison, rampant, bien connu. Elle est capable de se cacher dans les recoins ou les fissures, endroits où la femelle sera plus susceptible de pondre ses œufs.

 

La punaise de lit, quant à elle, est de forme ovoïde et mesure entre quatre et huit millimètres. Cachée durant la journée, elle ne sort que la nuit dans le but de piquer le dormeur.

Quelles caractéristiques distinguent les insectes volants ?

On pourra mentionner les mites qui sont des nuisibles particulièrement indélicats.

 

Les pyrales indiennes sont susceptibles de s’attaquer aux textiles ou aux aliments. Possédant l’apparence de petits papillons, beiges ou grises, elles mesurent entre dix et vingt millimètres.

 

Lorsqu’elles sont encore à l’état de larve, elles s’apparentent à de petites chenilles.

 

À l’arrivée du printemps, les abeilles et les guêpes reviennent en force. La prudence est de mise si vous avez affaire à un nid de guêpes.

 

Quoique les abeilles et les guêpes piquent, il est plutôt rare qu’elles le fassent si elles ne se sentent pas en réel danger. Mieux vaut ne pas improviser une quelconque manœuvre pouvant les effrayer.

Les insectes volants

Guides sur l'identification des insectes

Comparatif des différents guides d'identification des insectes
Produit
Description
Meilleur prix
Critères
Voir plus
Guide Identification

Abeilles, bourdons, guêpes et fourmis d'Europe - Identification, comportement, habitat

Guide d'Identification des insectes, de leur comportement et de leur habitat
pertinence : 9
fiabilité : 9
Insects : Guide

Insects: Identification Guide

Guide d'identification des insectes par Anupam Rajak
pertinence : 9
fiabilité : 8
Guide Coléoptères

Coléoptères du bassin parisien. Guide d'identification de terrain

Guide sur l'identification des coléoptères
pertinence : 9
fiabilité : 9
Insectes de France

Les insectes de France

Guide pour l'identification des différents insectes que l'on peut trouver en France.
pertinence : 9
fiabilité : 10

Identification de Certains ordres d'insectes

Les Hétéroptères

Les Hétéroptères sont appelés ainsi car la majorité d’entre eux possèdent des ailes hétérogènes comportant une partie rigide et une partie membraneuse.

 

Leurs pièces buccales sont de type suceur : certains les utilisent pour pomper la sève des végétaux (punaise des bois), d’autres sont prédateurs et chassent de petits insectes (réduves).

 

De rares espèces se nourrissent de sang et viennent nous piquer, comme les punaises des lits.

Pour se défendre, nombre d’entre elles émettent une substance répulsive malodorante très caractéristique (nul besoin de les écraser pour la sentir !)

Les Homoptères

Ce sont des insectes très proches des Hétéroptères, les 2 ordres sont d’ailleurs regroupés dans un même ordre, les Hémiptères. On retrouve les pièces buccales suceuses, mais des ailes de structure plus homogène.

 

L’exemple le plus connu est le puceron (tous les individus ne sont pas ailés).

 

Les cigales, quant à elles, sont capables de chanter en contractant leur abdomen pourvu d’organes appelés « cymbales » dont la déformation produit un son puissant.

 

Les Mantoptères

L’espèce la plus connue, la mante religieuse, doit son nom à la pose qu’elle prend lorsqu’elle est à l’affût : en effet cet insecte prédateur attrape ses proies avec ses pattes antérieures ravisseuses qu’elle tient en position de prière.

 

Sa proche cousine, l’empuse, est plus fine et présente une sorte de crête sur la tête. Elle est également connue pour sa larve surnommée « diablotin ».

identifier

Les Blattoptères

Connus de tous, les blattes ou cafards ou encore cancrelats sont des insectes très bons coureurs mais pouvant parfois également voler, et que l’on peut retrouver dans les habitations.

 

Ils ont une très mauvaise réputation, alors que ce sont en fait des insectes très propres jouant un grand rôle « d’éboueurs de la nature ».

 

Les Dermaptères

Les forficules, plus connues sous le nom de perce-oreilles ou pince-oreilles, présentent de grandes pinces abdominales à l’origine de leur surnom et des légendes en découlant.

 

Certaines espèces possèdent des ailes repliées en éventail sur le dos, leur permettant de courts vols.

Ce sont d’excellents auxiliaires du jardin, sortant la nuit pour se nourrir de pucerons ou autres insectes nuisibles.

Les Ephéméroptères

Proches des Odonates, les Éphéméroptères ont une vie larvaire aquatique avant de se métamorphoser en adultes capables de voler dont le seul but est de se reproduire et dont la durée de vie est extrêmement courte (une journée pour certains), d’où leur nom.

 

Afin d’optimiser les chances de se reproduire, les émergences des adultes sont en général synchronisées, ce qui crée des nuages d’éphémères autour des lampadaires.

 

Les Mécoptères

Les panorpes, ou Mouches Scorpions, ne sont ni des mouches ni des scorpions. Leur surnom vient de leur physionomie très particulière: le corps ressemble un peu à celui d’une mouche, mais l’extrémité de l’abdomen du mâle fait curieusement penser au dard d’un scorpion, en étant toutefois totalement inoffensif (la femelle en est dépourvue).

FAQ

En principe, dans bien des cas, vous connaissez l’ordre auquel un insecte appartient : Lépidoptères pour les papillons, Orthoptères pour les criquets, Diptères pour les mouches, Hyménoptères pour les guêpes, abeilles et fourmis, Coléoptères pour les scarabées, Odonates pour les libellules et d’autres sans doute.

 

A noter qu’en fonction de l’insecte recherché, il sera peut-être judicieux de vous munir d’une loupe pour vérifier certaines des caractéristiques décrites.

Le travail de départ des entomologistes se fait toujours à l’aide de clés d’identification ; il est donc coutume de dire que l’identification sur photo est impossible. L’expérience nous montre que la plupart des entomologistes ayant un peu de pratique savent identifier beaucoup d’insectes de leur spécialité sans suivre la clé point par point.

Les parasites sont divisés en trois catégories :

 

– Insectes rampants : blattes ou cafards, fourmis, puces, punaises de lit.

 

– Insectes volants : guêpes, bourdons, moustiques, mouches, abeilles, mites, mites des vêtements.

 

– Foreurs du bois (xylophages) : termites, Capricorne, fourmis des bois, vers à bois.

Oui, il existe de nombreux ordres d’insectes dont on a pas pu parler dans ce guide.

 

Cependant, si vous souhaitez en apprendre plus, nous vous invitons à visiter nos pages Entomologie et Traitement des nuisibles où il est détaillé d’autres ordres d’insectes.

Si vous souhaitez poser vos questions à des amateurs d’entomologie ou tout simplement échanger avec des passionnés comme vous, le forum Insecterra est là pour vous.

Insecterra
Logo